Les 10 et 20 premiers pays d’Afrique au titre du classement de l’IOVA

  • Le Bénin, la Gambie, le Rwanda, et les Seychelles sont les pays les mieux classés au titre de l’IOVA. Les quatre pays ont offert un accès sans visa à tous les visiteurs africains en 2023.
  • La note moyenne (0,910) des 10 pays les plus performants est en hausse depuis 2016 (0,861).
  • La note moyenne (0,849) des 20 pays les plus performants est en hausse depuis 2016 (0,734).
  • Sur les 24 pays qui proposent des visas électroniques en 2023, huit figurent parmi les 20 pays les plus performants.
  • Dix-sept des 20 pays les plus performants ont ratifié l’accord sur la ZLECAf, 11 ont adhéré au Marché unique africain du transport aérien, et 11 ont signé le Protocole sur la libre circulation des personnes.

Où se trouvent les 20 pays les plus performants d’Afrique?

Les pays d’Afrique de l’Ouest continuent de dominer le classement au titre de l’IOVA cette année : sept des dix premiers pays se trouvent dans cette région. L’Afrique de l’Ouest et l’Afrique de l’Est comptent chacune huit pays parmi les 20 premiers pays au classement. Les quatre pays les mieux classés au titre de l’IOVA se trouvent à parts égales dans les deux régions citées : le Bénin et la Gambie pour l’Afrique de l’Ouest, et les Seychelles et le Rwanda pour l’Afrique de l’Est. C’est la première fois que le Rwanda figure parmi les pays les plus performants du continent. 

L’Afrique australe compte trois pays parmi les 20 premiers : ce chiffre est le même qu’en 2022, mais la région compte un pays de moins qu’en 2021. Un pays de l’Afrique du Nord figure au nombre des 20 premiers pays, comme chaque année à l’exception de 2021, où elle en comptait deux. Aucun pays d’Afrique centrale ne figure encore parmi les 20 premiers pays au titre du classement de l’IOVA. 
 

Les niveaux de revenus influencent-ils le classement? Qu’en est-il de la situation géographique?

Neuf des 22 pays africains classés dans la catégorie des pays à faible revenu figurent parmi les 20 pays les plus performants de cette année. Tout comme neuf des 24 pays africains classés dans la catégorie des pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure. Dans les deux cas, la proportion est impressionnante et illustre le fait que les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire de la tranche inférieure ont généralement des politiques de visa plus progressistes à l’égard des citoyens d’autres pays africains.
 
En revanche, les pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure représentent une proportion beaucoup plus faible des pays ouverts en matière de visa. Seul un des sept pays africains à revenu intermédiaire de la tranche supérieure figure parmi les 20 premiers. 

En ce qui concerne les pays à revenu élevé, les Seychelles sont le seul pays d’Afrique à figurer parmi les pays les plus performants au titre de l’IOVA. Elles doivent leur classement à l’application d’une politique d’exemption de visa à l’égard de tous les Africains.

Les Seychelles ont toujours figuré parmi les pays les plus performants depuis la création de l’IOVA, occupant d’abord seules la première place, puis la partageant avec le Bénin en 2018. La Gambie a rejoint les deux pays en tête du classement en 2020, avant que le Rwanda ne vienne faire passer ce nombre à quatre en 2023. 

Comme l’année dernière, trois des 16 pays enclavés d’Afrique figurent parmi les 20 pays les plus performants et sept de ces nations sans littoral se classent dans la première moitié du peloton de l’IOVA. La plupart des pays enclavés d’Afrique partagent des frontières avec un certain nombre de pays voisins, ce qui a pour effet d’accroître l’impact de leur politique en matière d’ouverture des régimes de visa pour les voyageurs au sein de leur région. Les États insulaires ont également tendance à obtenir de bons résultats en matière d’IOVA : cinq des six pays insulaires d’Afrique figurent parmi les 20 pays les plus performants.
 

Le niveau de revenu et l’emplacement des pays jouent-ils un rôle ?

Neuf des 20 pays les plus performants sont des pays à faible revenu, et neuf autres sont des pays à revenu intermédiaire, tranche inférieure. Treize des 24 pays à faible revenu d’Afrique se classent dans la moitié supérieure de l’IOVA. Il est évident que, le plus souvent, ce sont les pays à faible revenu qui montrent la voie à suivre à l’Afrique en adoptant des politiques progressistes qui encouragent la mobilité des populations.

En revanche, les deux pays les moins bien classés de l’IOVA sont des pays à revenu intermédiaire, tranche supérieure, et cinq des sept pays africains à revenu intermédiaire, tranche supérieure se classent dans la moitié inférieure de l’IOVA.

Un seul pays d’Afrique – les Seychelles – est classé parmi les pays à revenu élevé. L’IOVA a classé les Seychelles au premier rang depuis 2016, et au premier rang ex aequo avec le Bénin depuis 2018 et avec la Gambie depuis 2020.

  • Dix-huit des 20 pays les plus performants en 2022 sont des pays à faible revenu ou à revenu intermédiaire, tranche inférieure.
  • Cinq des sept pays africains à revenu intermédiaire, tranche supérieure ont une faible note d’ouverture sur les visas.
  • Cinq des six États insulaires d’Afrique sont parmi les 20 premiers, Madagascar rejoignant la liste en 2022 (les quatre autres pays parmi les 20 premiers sont le Cap-Vert, les Comores, Maurice et les Seychelles).
  • Trois des 16 États enclavés d’Afrique figurent parmi les 20 premiers pays pour l’année 2022 (Burundi, Mauritanie et Rwanda).

Trois des 20 pays les plus performants sont des pays enclavés, et sept des 16 pays enclavés d’Afrique figurent dans la moitié supérieure de l’IOVA. La plupart de ces pays partagent des frontières internationales avec plusieurs pays.