Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA)



Pays membres: Burundi Comores, Djibouti, Égypte, Érythrée, Eswatini, Éthiopie, Kenya, Libye, Madagascar, Malawi, Maurice, Ouganda, République démocratique du Congo, Rwanda, Seychelles, Somalie, Soudan, Tunisie, Zambie, Zimbabwe

Ouverture des régimes de visa

Le COMESA compte parmi ses membres le Rwanda et les Seychelles, deux des quatre pays qui ont obtenu une note IOVA parfaite cette année. Ces deux pays offrent un accès sans visa aux citoyens de tous les autres pays africains. Récemment, le Kenya a annoncé qu’il ferait bientôt de même et autoriserait l’accès sans visa à tous les citoyens africains. Au total, le COMESA compte sept membres parmi les 20 premiers pays au titre de l’IOVA et cinq membres parmi les huit derniers. Cela place le COMESA en quatrième position parmi les CER. Les deux protocoles du COMESA sur la libre circulation n’ont pas été largement mis en œuvre, cependant un regain d’intérêt pour la libre circulation a été constaté récemment.

Réciprocité régionale

Au sein du COMESA, la réciprocité en matière d’exemption de visa n’est que de 20 %, ce qui n’est pas loin de l’IGAD, la CER d’Afrique qui applique le moins la réciprocité. Curieusement, la note du COMESA reste inchangée par rapport à 2022, même si la réciprocité des politiques de visa à l’arrivée des États membres du COMESA a légèrement diminué. Cela indique que la facilité de voyager dans la région du COMESA a diminué même si la région s’est ouverte aux citoyens de l’ensemble de l’Afrique.
 
Le Kenya et l’Ouganda sont les chefs de file du COMESA en matière de réciprocité de l’exemption de visa : outre la réciprocité de l’exemption de visa pour les citoyens de l’autre pays, l’ouverture de leurs régimes de visa privilégie les citoyens de la région. Viennent ensuite Maurice et les Seychelles, qui comptent chacun neuf accords réciproques d’exemption de visa avec d’autres membres du COMESA. Des rapports récents indiquent que l’Ouganda et la RDC ont également convenu d’abolir l’obligation de visa pour leurs citoyens respectifs (ces avancées ont été obtenues en dehors de la période de collecte des données de 2023). Le Rwanda est un des pays du continent les plus ouverts en matière de visa, mais son ouverture suscite peu de réciprocité de la part des autres États membres du COMESA.
 
Six pays du COMESA – les Comores, Djibouti, l’Égypte, Madagascar, la Somalie et le Soudan – refusent d’offrir l’entrée sans visa à tout autre membre du COMESA. Les Comores, Djibouti, Madagascar et la Somalie autorisent toutefois les citoyens des pays du COMESA à obtenir un visa à l’arrivée.