Progrès réalisés en matière d’ouverture des visas de 2016 à 2020

Au cours des dernières années, l'Afrique a, de manière générale, connu une évolution positive en ce qui concerne l'ouverture des visas sur l'ensemble de son territoire, avec un chiffre record de 93 % des pays qui ont amélioré ou maintenu leur note à l'indice 2020. Dans le même temps, 20 pays, contre 13 en 2019, ont amélioré leurs classements.

Dix pays qui, selon l’Indice, ont fait des progrès au cours des cinq dernières années et adoptent également des solutions en ligne pour rationaliser les processus liés aux voyages au bénéfice des visiteurs africains en proposant des visas électroniques. Parmi ceux qui ont le plus amélioré leur score en matière d’ouverture des visas entre 2016 et 2020, six pays se trouvent en Afrique de l’Ouest, tandis que sept pays d’Afrique de l’Est ont maintenu ou amélioré leurs notes déjà élevées.

Si des améliorations ont été enregistrées quant au nombre de pays africains ayant un faible taux d’ouverture des visas, qui était de 60 % en 2016, 42 % d’entre eux n’offrent toujours pas de visa à l’arrivée aux voyageurs africains selon les chiffres de 2020. Cet exemple montre la possibilité d’adopter davantage de politiques de délivrance de visa à l’arrivée qui s’offre aux pays en bas du classement de l’Indice.

Aperçu sur l’accès

  • 50 pays ont amélioré ou maintenu leurs notes (47 en 2019, 43 en 2018 et 47 en 2017)
  • 20 pays ont amélioré leur classement à l’Indice (13 en 2019, 14 en 2018 et 12 en 2017)
  • Dix des pays qui ont réalisé le plus de progrès à l’Indice entre 2016 et 2020 proposent également des visas électroniques (Angola, Bénin, Éthiopie, Gabon, Malawi, Nigeria, Sao Tomé-et-Príncipe, Sierra Leone, Tunisie et Zimbabwe).
  • Six des pays qui ont réalisé le plus de progrès à l’Indice entre 2016 et 2020 se trouvent en Afrique de l’Ouest (Bénin, Gambie, Sénégal, Ghana, Nigeria et Sierra Leone)
  • Sept des pays qui ont amélioré ou maintenu des notes élevées à l’Indice se trouvent en Afrique de l’Est (Seychelles, Comores, Djibouti, Somalie, Ouganda, Kenya et Rwanda). 
You are currently offline. Some pages or content may fail to load.