Études de cas: Pays ayant progressé en 2021

Namibie

  • La Namibie a fait un bond de 21 places en 2021, entrant parmi les 20 pays les plus performants et améliorant sa note de 180 % depuis l’édition 2016.
  • Classement IOVA en 2021 : 19/54 (en hausse comparativement à 40 en 2020 et 2019, 38 en 2018, 36 en 2017 et 38 en 2016)
  • Taux d’ouverture : en 2021, les citoyens de 72 % des pays africains peuvent entrer en Namibie sans visa ou en obtenir un à leur arrivée (en hausse comparativement à 25 % en 2020, 2019 et 2018). 

La percée de la Namibie dans le classement fait suite à l’introduction d’une nouvelle politique de visa à l’arrivée pour les ressortissants de 47 pays du monde entier, dont 27 pays africains. La Namibie dispense également les voyageurs de 12 pays africains de toute obligation de visa.

Le ministère namibien des Affaires intérieures et de l’Immigration a lancé cette politique en septembre 2019 à l’aéroport international Hosea Kutako et prévoit l’étendre à sept autres points d’entrée, dont l’aéroport de Walvis Bay. La politique s’applique aux touristes, aux visiteurs et aux investisseurs à la recherche d’opportunités commerciales en Namibie. 

La politique a été l’une des stratégies discutées lors du sommet sur la croissance économique convoqué par le président Hage G. Geingob en 2019. Le gouvernement namibien envisage également la mise en place des eVisas et d’autres mécanismes pour encourager le tourisme et la croissance économique. Tout en adoptant la nouvelle politique en matière de visas, le gouvernement a commencé à délivrer des permis de travail de cinq ans aux investisseurs potentiels et aux personnes possédant des compétences et une expertise essentielles.

En Namibie, comme dans la Communauté de développement de l’Afrique australe, la pandémie de COVID-19 a particulièrement touché le secteur du tourisme. La politique du pays en matière de visa délivrés à l’arrivée jouera un rôle essentiel pour aider le secteur à rebondir. 

En 2020, les visiteurs provenant d’autres pays africains ont représenté 75 % de l’ensemble des visiteurs en Namibie (contre 72 % en 2019). Ce chiffre est susceptible d’augmenter dans les années à venir.

Tunisie

  • La Tunisie a gagné cinq places en 2021, faisant passer sa note IOVA de 0,40 à 0,42 et améliorant son score de 75 % en cinq ans. Le pays fait partie des 15 pays qui ont le plus ouvert leur régime de visa entre 2016 et 2020. 
  • Classement IOVA en 2021 : 25/54 (en hausse comparativement à 30 en 2020, 27 en 2019, 24 en 2018, 23 en 2017 et 36 en 2016)
  • Taux d’ouverture : en 2021, les citoyens de 42 % des pays africains peuvent entrer en Tunisie sans visa ou en obtenir un à leur arrivée (contre 40 % en 2020 et 2019, et 42 % en 2018).

La décision prise par la Tunisie d’ouvrir ses frontières aux voyageurs africains et mondiaux permet de concrétiser la vision du gouvernement de reconstruire et de redynamiser le secteur du tourisme pour stimuler l’emploi des jeunes.

La pandémie de COVID-19 a fait perdre à l’industrie des voyages et du tourisme de la Tunisie près de la moitié de sa part du PIB en 2020 : les chiffres sont passés de 14,0 % en 2019 à 7,3 % un an plus tard. Mais la Tunisie a également été parmi les premiers pays d’Afrique du Nord à rouvrir ses frontières alors que la pandémie commençait à être maîtrisée. Le pays a mis en place un protocole sanitaire pour chaque partie de la chaîne de valeur du tourisme. En retour, il a reçu le label SafeTravelsTM du Conseil mondial du voyage et du tourisme.

Maroc

  • Le Maroc a gagné cinq places en 2021, améliorant ainsi sa note d’ouverture sur les visas de 17 % par rapport à l’année précédente et retrouvant son rang aux classements de 2016 et 2017. 
  • Classement IOVA en 2021 : 41/54 (contre 46 en 2020 et 2019, 40 en 2018, et 41 en 2017 et 2016)
  • Taux d’ouverture : en 2021, les citoyens de 13 % des pays africains peuvent entrer au Maroc sans visa ou en obtenir un à leur arrivée (contre 11 % en 2020 et 2019, et 17 % en 2018).

Avant la pandémie, plus de 2,5 millions de Marocains—soit près de 25 % de la population active—occupaient un emploi lié au tourisme. Le tourisme a contribué directement à plus de 8 % du PIB du Maroc et presque autant indirectement. Cependant, entre 2019 et 2020, ce chiffre a chuté de moitié.

En réponse, le ministère du Tourisme a introduit la certification « Welcome Safely » pour les établissements locaux qui adhèrent aux protocoles de lutte contre la COVID-19. Le pays continue d’accueillir les citoyens de dizaines de pays du monde entier, sans visa. 

Cependant, peu de ces pays se trouvent en Afrique.

En décembre 2020, à la suggestion de S.M. le Roi Mohammed VI du Maroc, l’Union africaine a inauguré l’Observatoire africain des migrations à Rabat, la capitale du Maroc. En collectant des données et en favorisant la collaboration en matière de migration, l’Observatoire aidera les États membres de l’Union africaine à élaborer des politiques cohérentes en matière de migration, de visas et autres domaines connexes.

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.