Avant-propos de la Banque africaine de développement

"... as the evolving fallout of the COVID-19 pandemic has shown, countries increasingly need to look beyond domestic frontiers in order to boost their economic prospects. Visa openness will support Africa to reposition its future growth.."

Dr. Khaled F. Sherif, Vice President, Regional Development, Integration and Business Delivery, African Development Bank

Dr. Khaled F. Sherif, Vice President of Regional Development, Integration and Business Delivery at the African Development Bank

En ces temps où l'impact socio-économique de la pandémie de COVID-19 se fait encore durement sentir, l'avantage qu'apportent l'élargissement des horizons et l'ouverture des frontières est encore plus évident. Alors que les pays édictent place des restrictions à la circulation en vue de riposter à la crise, les coûts toujours plus élevés du manque de mobilité sont incontestables. L'intégration de l'Afrique – du commerce aux voyages – est plus que jamais cruciale.

L'Indice d'ouverture sur les visas en Afrique, qui en est à sa cinquième édition en 2020, témoigne de la vision d'un continent qui accomplit des avancées constantes en termes de facilitation de la circulation des citoyens africains pour voyager, investir et faire des affaires. Le fait que les gouvernements aient continué sur cette lancée malgré la pandémie révèle leur profond attachement à la libéralisation des régimes de visa et à la revitalisation de secteurs clés de leurs économies pour maintenir un climat propice aux investisseurs.

L'édition 2020 de l'Indice montre que 54 % du continent (un record) est désormais accessible aux visiteurs africains. Ceux-ci n'ont plus besoin de visa pour voyager ou peuvent en obtenir un à leur arrivée. Cette évolution représente une augmentation significative de 9 % par rapport à il y a cinq ans. En 2020, la Gambie a rejoint les Seychelles et le Bénin à la tête du peloton, permettant un accès sans visa à tous les voyageurs africains. En outre, 20 pays ont progressé dans le classement, tandis que 93 % des pays ont amélioré ou maintenu leur score.

Le tableau d’ensemble de l'ouverture sur les visas est positif et se reflète dans le dernier indice d'intégration régionale de l'Afrique, d’où il ressort que la liberté de circulation est la plus forte des dimensions de l'intégration du continent.

Pourtant, comme l'ont montré les retombées de la pandémie de COVID-19, les pays doivent de plus en plus regarder au-delà de leurs frontières nationales pour améliorer leurs perspectives économiques. L'ouverture sur les visas aidera l'Afrique à repositionner sa croissance future et, en même temps, à promouvoir la participation aux chaînes de valeur régionales et mondiales.

Pour l'année prochaine, nous espérons voir davantage de pays africains assouplir les restrictions sur les voyages en faveur des étudiants, investisseurs, touristes ou hommes d'affaires. Cet assouplissement peut contribuer de manière significative à atténuer la gravité de la crise de COVID-19 et, plus que par le passé, à nous rapprocher davantage.

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.